Telegraaf-Mensheid-pers1333
الرئيسية / CINEMA TELEGRAAF PERS / les Koweïtiens .. films dans les cinémas

les Koweïtiens .. films dans les cinémas

Dans les années 1930, lorsque les Koweïtiens ont commencé à voyager dans un certain nombre de pays arabes pour étudier ou faire du commerce, ils ont regardé des films dans les cinémas de ces pays. En 1939, le voyageur australien Allen Fliers a filmé un film documentaire sur la plongée et la pêche aux perles, enregistrant un voyage qui a commencé à Aden et transité… Dans certains ports d’Afrique de l’Est et au Koweït, Flippers a filmé des instantanés et des scènes surveillant le mouvement de la vie et certaines caractéristiques de l’environnement social dans certains quartiers du vieux Koweït 

En 1946, un film documentaire a été tourné sur le début du pompage de pétrole à Mina Al-Ahmadi, et en 1950, l’Encyclopédie « aujourd’hui ministère de l’Éducation » a créé un département de cinéma et de photographie et a produit soixante documentaires éducatifs sur l’éducation, la santé et d’autres questions liées à la vie au Koweït. En 1954, la Koweït Cinema Company a été créée, qui s’est chargée de créer des cinémas et d’importer des films. Dix ans plus tard, l’activité cinématographique passe du Département des Affaires Sociales (aujourd’hui Ministère des Affaires Sociales et du Travail) au Ministère de l’Information, où est ouvert le Département du Cinéma à la Télévision Koweïtienne, puis la Supervision du Cinéma en 1981, avec une capacité de production allant de vingt à trente films par an. La télévision a commencé sa production cinématographique en 1961 

En 1965, Muhammad Al-Sanoussi a présenté « La Tempête » comme le premier court métrage koweïtien, puis Khaled Al-Siddiq a présenté un groupe de courts documentaires et de films narratifs, aboutissant à son premier long métrage, « But Ya Bahr » en 1965. 1971. Il remporte de nombreux succès arabes et internationaux, suivis des deux films « Les Noces de Zein ». Puis « Shaheen », qui est une coproduction entre le Koweït, l’Inde et l’Italie. . . PERS

عن editor

شاهد أيضاً

بداية الكلام من امستردام..فنون أحواش بإيقاعات العالم

بداية الكلام من امستردام  بقلم عبد الرحيم الفقير الادريسي فنون أحواش بإيقاعات العالم على هامش …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Telegraaf-Mensheid-pers1333