Telegraaf-Mensheid-pers1333
الرئيسية / RETTERDAM PERS / 400 millions de dollars

400 millions de dollars

Tunisie :Nouveau financement de 400 millions de dollars pour atténuer l’impact de la Covid-19

 

WASHINGTON  La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement supplémentaire de 400 millions de dollars au titre du Projet de réponse d’urgence COVID-19 pour la protection sociale en Tunisie qui vise à aider plus de 900 000 ménages Tunisiens en situation de vulnérabilité à surmonter les répercussions sanitaires et économiques de la pandémie.Ce financement supplémentaire continuera de fournir des transferts monétaires aux ménages pauvres et à faible revenu tout en renforçant le système de protection sociale de la Tunisie. L’objectif principal est d’intensifier l’aide fournie dans le cadre du projet initial afin d’atténuer les conséquences à moyen et long terme de la pandémie, et de renforcer la résilience face aux chocs futurs. L’objectif du projet est de consolider le programme social AMEN et de garantir que les transferts monétaires vers les ménages pauvres et vulnérables ne sont pas interrompus. Le projet initial a été approuvé en mars 2021 et est entré en vigueur trois mois plus tard 

« Comme partout ailleurs, la COVID-19 a affecté de manière disproportionnée les plus pauvres et les plus vulnérables, explique Alexandre Arrobbio, représentant résident de la Banque mondiale en Tunisie. Ce financement supplémentaire aidera la Tunisie à réagir aux conséquences de la crise sanitaire. Il favorisera aussi la mise en place d’un système de protection sociale plus efficace et évolutif pour les populations vulnérables en soutenant les efforts du pays pour améliorer les conditions de vie. »

Cette nouvelle tranche de financement permettra d’étendre le plan de couverture des transferts monétaires permanents du programme AMEN de 260 000 à 310 000 ménages bénéficiaires, ce qui représente 10% de la population, et appuiera les efforts du ministère des Affaires sociales pour améliorer le ciblage et l’identification des ménages pauvres. Elle permettra aussi d’étendre les prestations du programme d’allocations familiales à environ 120 000 enfants âgés de cinq ans et moins. Ces dispositions, associées à d’autres mesures, contribueront à développer le capital humain du pays et à briser le cycle de la pauvreté entre les générations 

La réponse du groupe de la Banque mondiale à la COVID-19

Depuis le début de la pandémie, le Groupe de la Banque mondiale a déployé plus de 157 milliards de dollars pour lutter contre les conséquences sanitaires, économiques et sociales de la pandémie. Il s’agit de la réponse à une crise la plus rapide et la plus ample de son histoire. Le financement aide plus de 100 pays à renforcer leur réactivité face à la pandémie, à protéger les populations pauvres et les emplois, et à accélérer une reprise économique soucieuse du changement climatique. La Banque soutient également plus de 50 pays à faible revenu et revenu intermédiaire, dont plus de la moitié sont en Afrique, pour l’achat et la distribution des vaccins contre la COVID-19. À cet effet, elle met à leur disposition un financement de 20 milliards de dollars jusqu’à la fin 2022 

 

نشرة مجموعة البنك الدولي

عن editor

شاهد أيضاً

MAÂLMA ASMAA HAMZAOUI

MAÂLMA ASMAA HAMZAOUI  BNAT  TIMBOUKTOU Asmaa Hamzaoui a su faire preuve de courage, d’audace et …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Telegraaf-Mensheid-pers1333