Telegraaf-Mensheid-pers1333
الرئيسية / RETTERDAM PERS /   Droits des femmes

  Droits des femmes

TELEGRAAF … AMSTERDAM  

Elaboration d’une stratégie consensuelle en matière d’éducation aux droits des femmes 

 

Le Réseau des femmes artisanes du Maroc REFAM Dar-Maalmaet la revue magfarah.com organisenten partenariat avec l’arrondissement de Sidi Belyout,une Peace table, sous le thème « Nissaebidaouates : pour l’élaboration d’une stratégie consensuelle en matière d’éducation aux droits des femmes »,Préfecture Casablanca- Anfa

La Peace Table réunirales politiques :  les représentants de conseil de la ville, les présidents et représentants des trois arrondissements : Sidi Belyout, Maarif et Anfa, du conseil provincial,  les acteurs de la société :  associations des femmes et des jeunes, associations de quartier, des clubs sportifs de proximité, les délégations ministériels  de la préfectures : santé, enseignement, intérieur, les représentants des médias, des artistes, sportifs etc..

Elle connaitra aussi l’intervention exceptionnelle de l’ambassadrice du Maroc à Ottawa Mme Soraya Otmani et Jean Touchette premier attaché d’Ambassade du Canada au nom et qualité de son Excellence Mme Nell Stewart ambassadrice du Canada.

Quand au cadre référentiel de l’action, il sera présenté par le Pr Fatna SERHANE, enseignante universitaire, spécialiste du Droit de la famille et militante  des droits de l’homme 

Toutes ces personnes de grande qualitéintellectuelleavec un important engagement citoyense retrouveront en conclave pour réfléchir et élaborer des résolutions qui seront déclinées en une stratégie et des actions concrètes à mener durant les trois années à venir, afin de faire des droits des femmes un construit social et un comportement au quotidien.Le choix de Casablanca et notamment la préfecture Casablanca – Anfa en tant que projet pilote n’est pas fortuit. En effet, cette préfecture connait de grandes disparités sociales. Elle a été classée par le HCP comme étant l’une des régions qui connait le plus de violence et le plus grand taux de chômage. La préfecture Casa- Anfa souffre d’insécurité dans l’espace public et domestique avec des violences physiques, comportementales et verbales. La violence est encore plus marquée du fait du Covid 19, avec toutes les conséquences engendrées : perte d’emploi, confinement, stress, crise économique

Mais Casablanca est une belle ville qui vit sousl’euphorie des nouvelles élections, avec l’arrivée de nombreuses femmes aux conseils municipaux et préfectoral, mairie, conseil de la région et au niveau des communes. « Il s’agit de capitaliser ces acquis pour favoriser les droits des femmes en sensibilisant les élus et les citoyens à la nécessité de leurs respects », précise Fawzia Talout Meknassi, directrice de la publication de la revue magfarah. com, initiatrice du projet et présidente du Réseau des femmes artisanes du Maroc- Refam Dar Maalma. Et Mme Talout Meknassi d’ajouter que «  les décideurs doivent agir efficacement pour éduquer le simple citoyen au sens des différentes notions et à la compréhension de l’arsenal juridique et les dispositions de lois promulguées par le législateur, à travers des actions concrètes d’alphabétisation juridique. Nous souhaitons un engagement fort des élus dès le début de leur mandat »,et Fawzia Talout Meknassi de conclure 

Plus Concrètement :  Sensibiliser les politiques à la situation des milliers des femmes de la préfecture Casa-Anfa et les inciter à mener des actions de sensibilisation de formation et activités culturelles pour l’éducation aux droits des femmes. L’action envisagée toucherait différentes composantes de la société et se baserait sur de nombreux outils, dont le digital 

عن editor

شاهد أيضاً

MAÂLMA ASMAA HAMZAOUI

MAÂLMA ASMAA HAMZAOUI  BNAT  TIMBOUKTOU Asmaa Hamzaoui a su faire preuve de courage, d’audace et …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Telegraaf-Mensheid-pers1333