Telegraaf-Mensheid-pers1333
Home / economie / Du développement global au développement local durable

Du développement global au développement local durable

Jean-M. Collombon Inter Action développement durable

Modèle en transition : vers une économie durable

Du développement global au développement local durable

Tanger 2018-2019

Jean-M. Collombon

Inter Action développement durable

Théorèmes d’impossibilité du changement

Les économies ne peuvent survivre que si elles croissent

Les gens n’abandonneront pas le matérialisme

L’Etat est impuissant à intervenir

                   Une voie possible

    celle de la transformation sociale

Comment y parvenir?

1 – Etablir des limites

2 – Réparer le modèle économique

3 – Changer la logique sociale

I – Etablir les limites

Accorder plus d’importance aux limites écologiques de l’action économique

1)      Etablir des plafonds

Etablir des plafonds pour les ressources et les émissions

Limiter la production de carbone 

Limiter l’extraction de ressources rares

Limiter la production de déchets

Exploiter de manière plus rationnelle les eaux souterraines

2)      Faire une réforme fiscale pour la durabilité

 

3)      Faire glisser la charge fiscale des biens économiques (les revenus) vers les maux écologiques  (la pollution)

4)      Pollueur = Payeur

3) Soutenir la transition écologique dans les pays en développement

Laisser la place à la croissance indispensable de ces pays

Transférer prioritairement des ressources financières et des technologies adaptées aux besoins

II – Réparer le modèle économique

Une économie fondée sur l’expansion perpétuelle d’une consommation matérialiste alimentée par l’endettement est :

 écologiquement insoutenable

 socialement problématique

 économiquement instable

1)      Développer une économie de la durabilité

Un modèle économique avec des configurations différentes en matière de consommation, d’investissement, de temps de travail etc. un modèle d’économie durable est la seule voie possible

2)      Investir dans les infrastructures pour la durabilité

Bâtiments économes

3)      Transports publics

4)      Energies renouvelables

5)      Protection des écosystèmes

6)      Forte création de nouveaux emplois dans ces domaines

 

3) Accroître la prudence financière et fiscale

Lutter contre les paradis fiscaux

Taxer les transferts internationaux de devises (Taxe Tobin)

Renforcer les gardes fous contre l’endettement excessif (ménages, collectivités, etc.)

III – Changer la logique sociale

La logique sociale qui enferme les gens dans la consommation matérialiste comme base de leur participation à la vie de la société, est extrêmement puissante, mais nuisible aux plans écologiques et psychologiques (addictions)

1) Changer la politique du temps de travail

         Avec une productivité du travail qui augmente, un partage du travail disponible est                             inéluctable

2) Lutter contre les inégalités  de tous ordres

Elles augmentent la « consommation positionnelle » (effet de démonstration), contribuant à un effet domino qui augmente la consommation de ressources non renouvelables

Fixation de revenus minimum et maximum

Priorités d’investissements dans les zones et quartiers défavorisés etc.

3) Renforcer le capital social

Encourager l’économie sociale et solidaire (ESS) et toutes les initiatives pour la durabilité

Encourager les Agendas 21 des collectivités

Encourager le développement de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

Réduire la mobilité géographique du travail

5)      Démanteler la culture de la consommation (consumérisme)

Elle encourage la compétition sociale improductive et elle a des impacts écologiques, psychologiques et  sociaux très dommageables pour les individus comme pour la planète

6)      Intervenir au niveau de l’école (enfants, adolescents)

7)      Limiter la publicité qui n’apporte rien

8)      Encourager par des incitations financières ou fiscales une consommation responsable (locale, durable, bio, équitable)

Travail de groupe

Parmi les propositions, lesquelles, à votre avis, devraient être mises en oeuvre assez facilement?

Quels sont les obstacles que l’on rencontrerait?

About editor

Check Also

MFA NASSER BOURITA RECEIVES HIS FRENCH COUNTERPART

  Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Telegraaf-Mensheid-pers1333