Home / société/Bedrijf / Ile de Djerba-ZarzisAu cœur de la Méditerranée

Ile de Djerba-ZarzisAu cœur de la Méditerranée

Tunisie
Ile de Djerba-ZarzisAu cœur de la Méditerranée, l’île de Djerba charme par son atmosphère unique au monde, faite de simplicité lumineuse et d’envoûtante sérénité. Aux portes du Sahara, elle offre ses plages de rêve bordées de palmiers sauvages ;une destination devenue commode grâce à un aéroport international actif, des routes rénovées et de nombreux hôtels de catégorie supérieure. Avec, depuis quelques années, une spécialité, la thalassothérapie : la région compte une quinzaine de centres dont certains s’inscrivent parmi les meilleurs du pays. Reliée à Djerba par la Chaussée romaine (route construite dans l’Antiquité), Zarzis est une ravissante station balnéaire à côté d’une vaste palmeraie. On appréciera ses longues plages de sable fin, le charme de ses traditions et le confort de ses hôtels à l’architecture typique.
Tunis et sa Médina TunisVille chargée d’histoire mais résolument dynamique, où passé et présent sont intimement mêlés, Tunis séduit par son charme méditerranéen.
La capitale de la Tunisie est faite de trois villes imbriquées : le noyau historique « la Médina », la ville “européenne” édifiée au début du XXe siècle (Centre de la cité actuelle) et une couronne de quartiers nouveaux qui se développe sans discontinuer, donnant à l’agglomération une étendue considérable et une allure moderne.
Côtes de Carthage Côtes de CarthageA l’emplacement de la Carthage antique, qui fut une des plus puissantes cités de son temps, s’étend aujourd’hui une région pleine de charme et de richesses variées. Le long de la mer aux mille nuances de turquoise, une succession de coquettes petites villes – La Marsa, Sidi Bou Saïd, Carthage – constituent la banlieue élégante de la capitale; tournée vers les loisirs et la culture, moderne mais toujours attachée à un certain art de vivre.
BizerteBizertePort de mer au riche passé historique, Bizerte a tout le charme d’une petite ville traditionnelle et accueillante.Mais elle offre en même temps des quartiers modernes dignes d’une grande ville et toutes les infrastructures nécessaires à un séjour de vacances bien rempli, au cœur d’une région verdoyante où un grand choix d’itinéraires originaux de découverte s’offre à vous.
Hammamet-Nabeul Hammamet-NabeulAu cœur d’une région heureuse – la péninsule du Cap Bon, aux paysages verdoyants imprégnés de douceur marine – Hammamet et Nabeul sont deux grandes stations de vacances réputées pour leurs longues plages de sable fin et la beauté de la mer aux reflets de turquoise.On goûtera le charme particulier de Hammamet, de sa poétique médina entourée de remparts dorés et de ses jardins où les bougainvilliers le disputent aux hibiscus, aux plantes grasses et aux buissons de jasmin. On appréciera aussi l’atmosphère joyeuse et débonnaire de Nabeul, grande ville d’artisanat et capitale régionale ayant su conserver un art de vivre plein de raffinement.
Yasmine-Hammamet Yasmine HammametDans les grands espaces naturels qui s’étendent au sud de Hammamet, le long d’une mer de saphir bordée d’un long ruban de sable doré, Yasmine Hammamet – “le jasmin de Hammamet” – est une nouvelle station intégrée, luxueuse, moderne et animée. Un cadre d’exception pour découvrir la Tunisie.
Tabarka et Aïn DrahamTabarka Une nature généreuse, des paysages montagneux et verdoyants : Tabarka est en Tunisie une destination à part. Une station jeune et pittoresque où se retrouvent les passionnés de plongée sous-marine, de musique et de nature sauvage. Sites spécialisés

Tunisie
Tandis que Tabarka offre la splendeur de sa côte rocheuse ourlée de longues plages dorées, Aïn Draham est une invitation à découvrir l’immense forêt qui couvre le massif de Khroumirie. Village aux toits rouges, calme et authentique, c’est un point de départ idéal pour des promenades et randonnées. C’est aussi un lieu de séjour exceptionnel pour une détente absolue dans un environnement vivifiant.
Sousse-Port El Kantaoui
Sousse-Port El KantaouiDe hauts palmiers, des forteresses millénaires et des remparts qui surplombent de longues plages de sable fin : telle se présente la côte du Sahel tunisien.
Sousse, ville de contrastes, est à la fois une ville d’histoire et une cité moderne et animée. Sa médina intacte laisse une vive impression, avec ses hauts remparts de pierre dorée face à la mer, ses souks et ses ruelles, ses monuments patinés par le temps, tandis que les quartiers modernes montrent leur dynamisme avec leurs avenues bordées de palmiers, le port et les nombreux commerces et lieux d’animation.
A proximité de Sousse, la station intégrée de Port El Kantaoui porte fièrement son surnom de « premier port-jardin de la Méditerranée ». entièrement construit dans un style tunisien d’inspiration arabo- andalouse, Port El Kantaoui est un ensemble homogène et verdoyant d’hôtels, de résidences, de commerces et de lieux de loisirs, dont le cœur est constitué par un port de plaisance de 340 anneaux et un superbe terrain de golf.
Monastir
MonastirA l’extrémité sud du golfe de Hammamet, Monastir est une terre de rêve où la douceur du climat, la pureté du ciel et l’éclat de la mer se conjuguent à l’accueil chaleureux et spontané des habitants pour garantir des vacances à la fois détendues et riches d’expériences et d’émotions.
On sera frappé par la force de l’héritage historique et la permanence tranquille des traditions dans cette ville d’aspect ouvert et moderne, qui vit sous la protection bienveillante de sa forteresse, le Ribat – un des plus impressionnants monuments de Tunisie. On découvrira avec plaisir les campagnes environnantes, un monde joyeux et coloré. Et on se réjouira du confort et de l’animation des hôtels, idéalement conçus pour des vacances en toute tranquillité.
Mahdia
MahdiaMahdia, cité au passé glorieux, elle fut la première capitale des califes fatimides au Xe siècle, est bâtie à fleur de rocher sur une mince presqu’île.
Elle tire tout son charme de sa mer couleur de saphir, de ses plages superbes, de sa Médina et de son animation de petite ville traditionnelle, ville de pêcheurs et de tisseurs de soie.
Kairouan
KairouanFascinante, accueillante, secrète, Kairouan est un des joyaux du patrimoine tunisien.
L’ancienne capitale des émirs aghlabides, nichée loin du littoral dans une austère région de steppes, est riche de souvenirs historiques et de monuments remarquables.
C’est aussi une ville moyenne au charme intact, où authenticité rime avec hospitalité…
Sites spécialisés

La Fête du trône au Maroc

la fête du trône au Marov est un événement national qui est célébré le 30 juillet de chaque année, entrecoupé de plusieurs cérémonies officielles et populaires, et c’est l’anniversaire de l’intronisation du roi et son allégeance officielle, le Roi Mohammed VI Ben al-Hassan a été déclaré officiellement roi le 30 juillet 1999. En mémoire de cette occasion, plusieurs démonstrations sont couvertes à la télévision, dont des activités publiques et une longue célébration pour commémorer ce glorieux événement1.
Le spécialiste du Maroc Christophe Boutin estime que cette cérémonie est « un élément de tradition » auquel les Marocains sont très attachés, et qui n’est contesté que par une « petite frange très occidentalisée et très politisée », alors que Sébastien Berriot de France Culture qualifie l’évènement de « rituel qui permet à la monarchie Alaouite de confirmer tous les ans son pouvoir au Maroc VI.
En 1934, le septième anniversaire de l’ascension au trône de Mohammed ben Youssef (futur Mohammed V), la fête du Trône est devenue officielle, depuis la publication d’un décret ministériel publié par Mohammed El Mokri le 26 octobre 1934. La décision ministérielle a eu lieu le 31 octobre 1934, et a été publiée dans le Bulletin officiel le 2 novembre 1934, elle est composée de plusieurs éléments dont les plus importants sont que chaque ville marocaine se doit d’organiser des festivités et des célébrations musicales, décorer les rues aux couleurs du drapeau, et distribuer des vêtements et de la nourriture aux associations de bienfaisance
Durant la Fête du Trône du 18 novembre 1952, Mohammed ben Youssef a prononcé un discours au Palais Royal de Rabat, que les nationalistes ont considéré comme principale cause de la « Révolution du Roi et du Peuple ».
La réception est une cérémonie de décoration de personnalités nationales et de hautes autorités étrangère par des médailles, en dépit de leurs efforts et leur amour pour le Maroc, voici une liste des décorations utilisées dans cette cérémonie comme publié au chapitre 15 du dahir no 1.00.218 de l’année 2000.
Durant l’assermentation des officiers diplômés des écoles paramilitaires et militaires, le 31 juillet, le Roi s’adresse aux différent cohortes et leur donne des appellations. Après le discours du Roi, aussi en tant que Commandant suprême et chef d’état-major des Forces armées royales, les officiers prêtent serment en Sa présence. Le Roi examine ensuite le salut militaire aux drapeaux et insignes écoles militaires nationales et les paramilitaires, et la cérémonie se termine par des officiers de haut rang mis à niveau. Et souvent, dirigé par le prince Moulay Rachid dîner dans le club des officiers dans la célébration de cet événement, qui fait partie de la fête du trône.

En vingt ans de règne SM le Roi a jeté les bases d’un modèle de développement réussi
Abu Dhabi
L’académicien marocain Abdelhak Azzouzi a souligné que les vingt années de règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ont été marquées par la mise en place des bases d’un modèle de développement réussi qui a touché divers domaines.
Dans un article intitulé « La révolution douce de l’exception marocaine » publié sur les colonnes du journal émirati « Al-Ittihad », M. Azouzi a soutenu que « ce modèle de développement réussi constitue la source de référence des politiques publiques renouvelées visant les différents secteurs vitaux dans le royaume ».
Il a ajouté que la décision annoncée par SM le Roi dans le discours du Trône, de mettre en place une commission spéciale chargée du modèle de développement regroupant différentes disciplines académiques et diverses sensibilités intellectuelles et où vont siéger des compétences nationales issues du public et du privé,  » à accompagner les grandes orientations adoptées ou qui seront suivies dans un certain nombre de secteurs tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, les investissements et le système fiscal ».
SM le Roi Mohammed VI veille toujours à l’évaluation des politiques publiques et à la consécration des principes d’engagement et de responsabilité dans la gestion des affaires publiques afin de répondre aux préoccupations des citoyens, a-t-il affirmé, ajoutant que cet état de chose a fait du Royaume un pays de stabilité, d’ouverture politique et d’adaptation constante aux évolutions internes et externes.
L’académicien a, par ailleurs, indiqué que le Maroc a constitué, depuis des siècles, un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique en adoptant une « approche globale qui défend les principes d’un Islam modéré et du juste-milieu », à travers notamment la formation d’imams de nombreux pays arabes, africains et même occidentaux, selon les préceptes du rite malékite
Map.. Sites spécialisés

About editor

Check Also

LAMPS (Moroccan Association of Polyarthritics & Psoriasis) Organizes

LAMPS (Moroccan Association of Polyarthritics & Psoriasis) Organizes: The 2nd Edition of the LAMRS National …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *