الرئيسية / صحة وطب..Gezondheid en geneeskunde / Comment signaler les informations erronées en ligne

Comment signaler les informations erronées en ligne

Comment signaler les informations erronées en ligne

Dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, nous sommes confrontés au problème d’une surabondance d’informations au sujet du virus. Certaines de ces informations sont parfois fausses et potentiellement dangereuses 

 Les informations inexactes se répandent vite et largement, de sorte que le public a du mal à distinguer les faits et les conseils vérifiés provenant de sources fiables telles que l’autorité sanitaire locale ou l’OMS 

Cependant, tout le monde peut contribuer à ne pas propager ces informations. Si vous voyez du contenu en ligne qui vous semble faux ou trompeur, vous pouvez le signaler sur la plateforme qui héberge le réseau social concerné 

Les suppléments en vitamines et minéraux ne permettent pas de guérir de la COVID-19

Les micronutriments comme les vitamines D et C ou le zinc sont essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire et jouent un rôle fondamental dans le domaine de la santé et du bien-être nutritionnel. Il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’orientations concernant l’emploi de suppléments en micronutriments comme traitement de la COVID-19 

L’OMS coordonne les efforts déployés pour développer et évaluer des médicaments appelés à soigner la COVID-19 

Les études démontrent que l’hydroxychloroquine ne présente aucun avantage clinique dans le traitement de la COVID-19

L’hydroxychloroquine ou la chloroquine, un traitement employé contre le paludisme, le lupus érythémateux et l’arthrite rhumatoïde, a fait l’objet d’études en tant que traitement possible contre la COVID-19. Les données actuelles montrent que ce médicament ne réduit pas le nombre de décès chez les patients hospitalisés atteints de la COVID-19, ni n’aide les personnes atteintes d’une forme modérée de la maladie.* L’utilisation de l’hydroxychloroquine et de la chloroquine est acceptée comme généralement sans danger pour les patients atteints de paludisme et de maladies auto-immunes, mais son utilisation lorsqu’elle n’est pas indiquée et sans surveillance médicale peut causer des effets secondaires graves et doit être évitée 

* Il faut mener des études plus concluantes afin d’évaluer son intérêt pour les patients ayant une forme bénigne de la maladie ou dans le cadre d’une prophylaxie pré- et post-exposition pour les personnes exposées à la COVID-19 

عن editor

شاهد أيضاً

في الدورة 55 لمجلس حقوق الانسان

Historisch record… La presse dit : Un corner préparé et présenté par le journaliste Abderrahim …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *